Pas encore d'article favoris !

Interview de la direction éducation

X

Votre article a été ajouté aux Favoris !

Valérie Brunet, vous êtes responsable de la direction éducation au sein de la communauté de communes Mellois en Poitou.

Votre service, qui compte près de 250 agents, est en charge de la gestion des 39 sites scolaires de la communauté de communes qui accueillent 2600 élèves, 34 restaurants scolaires et une cuisine centrale, 3 haltes garderies et 9 Accueils Collectifs de Mineurs (ACM) et plus largement de tous se qui se rattache à l’éducation, de la petite enfance à l’enfance jeunesse.

Comment se sont traduites ces restrictions au sein de votre direction et quelles mesures ont été prises avec quelles échéances ?

Valérie Brunet : Nous travaillons en lien avec l'Education Nationale qui a recensé les enfants dont les parents sont mobilisés, puis le choix a été fait d'ouvrir quelques écoles en fonction des besoins. Suite à cela, une organisation a été mise en place pour l'accueil des enfants sur les temps péri et extrascolaires avec fourniture d'un repas chaud produit à la cuisine centrale de Melle. A ce jour, 3 écoles communautaires sont ouvertes 7/7 J (y compris le mercredi après-midi et le week-end). Nous livrons également les repas sur l'école de Périgné.

Nous nous adaptons au jour le jour en fonction de la situation et nous apprêtons si besoin à ouvrir une halte-garderie ou à accueilli les enfants sur les temps péri et extrascolaires sur une autre école au besoin.

Nous avons également mis en place un protocole de fonctionnement et la collectivité a piloté l'organisation d'un protocole de désinfection pour tous les sites mobilisés.

Les équipes bénéficient de matériel de protection (gants, masques, matériel de désinfection, papier jetable à usage unique...)

Certains agents de votre direction sont donc actuellement sur le front pour assurer l’accueil d’enfants. Comment s’organise le travail des autres agents de la direction éducation ?

VB : Les autres agents travaillant sur site (ATSEM, agent polyvalent d'une école...) peuvent venir renforcer d'autres services (technique) ou d'autres organisations (EHPAD). Les agents ne travaillant pas sont soit en arrêt de travail, soit en garde d'enfants, soit en autorisations spéciales d'absences pour les agents non malades et ne pouvant plus exercer leur fonction. Les agents dits administratifs sont en travail à distance et sont mobilisés pour essayer de répondre et d'orienter au mieux les familles (animatrice RAM par exemple pour essayer de faire le lien entre les assistant(e)s maternel(le)s et les besoins des familles mobilisées). Les personnes qui ont été en contact avec une autre personne porteuse du covid-19 ou présentant les symptômes du covid-19 mais non testées sont en travail à distance ou bénéficient d'autorisations spéciales d'absence (ASA).

Les actions initialement prévues, en particulier au sein du service petite enfance et enfance jeunesse pendant cette période de confinement seront-elles reportées ?

VB : Certaines actions peuvent être reportées telle que la rencontre entre les enfants des ACM prévue pendant les vacances de Pâques. Pour le moment les services travaillent pour maintenir la programmation de la fête du jeu prévue le 6 juin.

Y-a-t-il au sein de votre direction une ou des actions spécifiques qui ont été mises en place dans le cadre de cette crise ?

VB : Tout à fait, des collègues de l’éducation sont mis à disposition d'autres organisations comme par exemple auprès de l'EHDAP de Limalonges pour assurer la production de repas. Nous fournissons également en matériel de restauration ou en tenues vestimentaires (charlottes, blouses...) bon nombre d'EHPAD.